18/02/2008

Jake Labotz et Fred Lani à Tamines le 15/02/08

!cid_jakeaccueil

2008-02-15 Jake Labotz et Fred Lani à Tamines

 

21h30, les premières notes nous accueillent alors que nous pénétrons dans la petite salle de la rue du presbytère, c'est blindé de chez bouche vol !

 

On entend les accords et la voix chaude de Jake … mais on ne le voit pas !

 

On salue les habitués, les mains se remplissent (déjà) de verres et on se fraie un passage tant bien que mal vers la scène, entre temps, le californien a été rejoint par la quasi-totalité de Superslinger, Fred à la Fender, Gery aux drums et Bert Lani à la basse. Sur le côté, Papy-X (le bassiste originel de feu les Healers) s'affaire à ce que tout se déroule dans les meilleures conditions pour les Artistes.

 

Ca pousse et sa tire de tous côtés tellement le public est venu nombreux. On se replie vers le bar, mauvaise pioche, on entends quasi plus tellement ça discute, de tout et surtout de rien, visiblement, une bonne moitié des gens qui sont là ne le sont pas pour la musique, d'ailleurs, les "habitués" se comptent sur les doigts des mains et des pieds.

 

Il est vrai que, Jake termine ici sa mini tournée de 4 dates belges et que, beaucoup d'amateurs ont profité des autres dates.

 

Le 1er set touche à sa fin, papotte avec les musicos qui ont du mal avec les retours et ne s'entendent pas suffisamment entre eux, un tour par la table devrait mettre les choses dans l'ordre.

 

Le second set se profile, deux morceaux de Jake seul avec sa Gibson acoustique et puis, "all together now" !

 

Là, le clic se fait, on le sent, les gars sont plus confiants, ça commence à prendre comme une bonne couche de mayonnaise sur un paquet à 1.60 !

 

La machine est en route, les grands classiques sont revisités, et, tant Bert que Gery en gardent sous le pied, un peu comme pour mettre la pression dans la bouteille. De leur côté, Jake avec sa voix et ses accords rythmiques et Fred dans ses solis tout en dentelle donnent le penchant à ce que la basse pousse derrière, ils se tirent vers le haut chacun à leur tour, prenant visiblement plaisir et nous aussi par la même occasion. Si vous avez assisté à un concert auparavant, vous connaissez bien ce moment où, le public "renvoyant" ses émotions vers les artistes, ils le choppent, l'amplifient (c'est le cas de le dire !) et vous le renvoie en retour, magnifié, ce mouvement se produisant comme un effet Larsen positif fait que, on sort de là avec la banane et des étoiles dans les yeux.

Cette deuxième partie ressemblait à cela, un groove impeccable, balancé d'une part par Bert et Gery (non, ils ne vendent pas de crème glacée) et le voile de finesse par-dessus, déposé sur cette gâterie par les deux guitaristes.

 

Comme quoi, un concert qui semblait à première vue mal barré à cause des conditions "extérieures" peut se muer en petit moment de bonheur, merci les musiciens, merci la musique.

 

Les Quatre ne pouvaient malheureusement pas rester très tard pour la discussion "after" vu qu'ils devaient jouer deux concerts le samedi à Groningen et être de retour pour l'ouverture de la journée anniversaire des Classiques …21 !

 

Courage les gars et à très bientôt !

 

P.S. Vu que nous avions oublié le Kodak à la maison, on s'est arrangé sur place et on vous les montre dès réception.

 

Entre temps, merci à Pat (www.patfraca.com) pour cette jolie image.

Jack-La-Botz (copyright) Patfraca

15/02/2008

Smooth & The Bully Boys à Accosse

2008-02-09      Smooth & The Bully Boys à Accosse

www.s-b-b.be

En voiture Simone, direction Le P'tit Tonneau (décidément, tous les endroits où on va sont "p'tit", mais, le Coeur des gens y est grand comme ça ! rassures-toi Blues Blogger !) Nous v'la donc chez l'Ami Théo, qui fait le beau temps (ooops, lourd !!!! ) dans la région de Wasseige (cherche bien, ça se trouve sur une carte, si si ! j'attures !)

 

petit-tonneau

clic sur la photo pour info

A l'entré, Jean Bodart Alias BigjayyyB, Bassiste de son état (et quel état … parfois !) nous acceuille pour une soirée Rockabilly qui promet de ne pas être triste du tout, ayant déjà vu Michel (Guitares Gretsch), Gus ( Upright Bass Silver Lightning cette fois) et Hugo (dit Beau Goss … enfin d'après le T-Shirt qu'il arborait ce samedi ensoleillé !) à d'autres occasions, nos Namurois sont une garantie de mains qui claquent et de pieds qui tapent si vous voyez ce que je veux .. entendre ;o) Pendant que les bikers prenaient place (ils font parfois peur mais sont très souvent de chouettes types qui unissent la passion de la selle avec celle des oreilles !!!) Vers 21h30, les trois gars prennent la scène d'assaut avec un max de compo's bien à eux enrobées dans les classiques du genre incontournables. Gus est le plus souvent à califourchon sur sa Basse tandis que Michel, qui joue en HF (sans le câble le liant à son ampli) saute de table en table, une fois il est à côté de toi, tu tournes la tête et Hop! Il est là-bas près du bar (tiens tiens ???)

smooth8

Bref, deux sets à 200 à l'heure qui flairaient bon l'huile moteur, les dés qui dansent au rétro du hot rods et l'accessibilité des gars après le concert pour expliquer ce qu'est le Rock à notre puce de 14 ans  qui ne jure que par … Marilyn Manson !(quand je vous disait que l'on parlerait de blues … mais pas que de lui ! (il garde ma préférence, malgré tout … et depuis bien longtemps)

smooth3

Vers x heures du matin, les"Tchin Tchin Reporters" décidaient de mettre une fin à cette fête car, tomorrow is un autre jour (plein de zique, comme d'hab) Bon, la dessus, bonne nuit Blues Blogger et à demain pour la suite de nos périples et scie musicales (Te gènes pas pour y aller de tes comm's, tu es ici  chez … TOI !!!!)

smooth5